Une première association d’Amis du Cirque, avait été créée en 1933. Seize ans plus tard, le journaliste, dompteur, historien et auteur de "La Merveilleuse Histoire du Cirque", Henry Thétard réunissait "un groupe d’amateurs pur, unis par l’amour du spectacle de la piste" et rédigeait les statuts du Club du Cirque.

La réunion constitutive du Club du Cirque se tint le 9 avril 1949 à Paris, avec 26 participants, Henry Thétard étant nommé Président actif. Les pionniers de cette association, groupés autour de la personnalité de son Président étaient des passionnés fréquentant les milieux professionnels de la piste, des artistes de cirque, des historiens, des journalistes et critiques, des écrivains, des poètes, des peintres, des sculpteurs, des photographes, des collectionneurs.

chabrier.jpgL’impressionnant courrier qu’Henry Thétard entretenait régulièrement avec l’étranger, son talent, son dynamisme, lui permirent de mettre en place une douzaine de correspondants et, deux mois seulement après la fondation du Club, fin juin 1949, de livrer un premier bulletin ronéotypé. Ce bulletin allait rapidement devenir "Le Cirque dans l’Univers", organe associatif, paraissant trimestriellement. Grâce à de prestigieuses signatures, s’exprima la confrontation de points de vue, de projets, de comptes rendus, de critiques, d’études historiques, constituant ainsi une revue de référence sur l’histoire et l’actualité des arts de la piste.

Henry Thétard restera Président et rédacteur en chef du Cirque dans l’Univers jusqu’en décembre 1955. Son successeur fut recherché parmi des noms prestigieux apportant, dans un cercle d’amateurs éclairés, une notoriété publique. Il y eut d’abord le grand maître du barreau, Maurice Garçon, membre de l’Académie Française, puis dans le monde des lettres, l’écrivain Paul Vialar, Prix Fémina et Président de la Société des Gens de Lettres. Ce premier vivier laissa place à la forte personnalisation de la fonction qu’impulsa le journaliste Louis-René Dauven en imposant durablement une ligne de conduite et en cumulant, à l’image d’Henry Thétard, la présidence et la rédaction en chef de la revue.

La présidence fut ensuite exercée, à partir de 1991, par Jean-Claude Lucet et depuis l’an 2000, Christian Hamel préside aux destinées du Club. Appartenant ou pas au monde du cirque, les personnalités qui ont été nommées Membres d’Honneur de l’association furent nombreuses et diverses. Outre quelques uns des premiers correspondants français et étrangers recrutés par Henry Thétard, figurèrent : Blanche Allarty-Mollier, Adrien Wettach, dit Grock, Henry et Tilly Rancy, Charles Spiessert, Jérôme Medrano, Alfred Court, Sabine Rancy et Dany Renz, Alexis Gruss senior, Rolf et Freddy Knie, Joseph Bouglione, Jean Richard, Annie Fratellini, Arlette Gruss. S’y ajoutèrent André Dunoyer de Ségonzac, Gustave Soury, Charles Piot, Tristan Rémy, Georges-Henri Rivière, Giulietta Masina. Dans la liste actuelle apparaissent les noms de Dominique Mauclair, Alain Frère, Alexis Gruss junior, Rosa Bouglione, Sergio et la Princesse Stéphanie de Monaco qui a succédé à son père le Prince Rainier III dans cette liste honorifique.

Si les premiers adhérents se recrutaient par parrainage, le Club du Cirque est devenu aujourd’hui une association ouverte représentée dans un découpage de 17 régions françaises et dont la notoriété rayonne à l’étranger par des délégations. Ses membres sont des amateurs aussi divers dans leurs goûts que variés dans leur appartenance socioprofessionnelle et leur répartition géographique, des professionnels de la piste, des écoles de cirque et leurs élèves, des bibliothèques. La déontologie du Club du Cirque consiste à défendre un cirque privilégiant les fondements originels de l’art équestre, clownesque et acrobatique, sans refuser les formes nouvelles.

Le Club du Cirque se doit de servir et faire connaître la cause du cirque en toute occasion, maintenir et étendre son rayonnement, permettre l’établissement de liens amicaux entre les circophiles et resserrer les relations de ces derniers avec les professionnels de la piste. Il s’efforce de multiplier les rencontres entre ses membres par l’organisation de réunions et de "sorties" permettant d’assister en groupe aux spectacles de cirque et d’y rencontrer les artistes. Il apporte son appui aux manifestations qui aident à la prospérité du cirque, telles entre autres, que le Festival de Monaco, le Festival Mondial du Cirque de Demain, le Festival de Massy et les expositions sur le thème du cirque en faisant appel aux collectionneurs, photographes et maquettistes de l’association. Le Club est administré par un Comité élu de 18 membres et par les 17 Présidents Régionaux auxquels une large autonomie est laissée. Il publie quatre fois par an la revue Le Cirque dans l’Univers qui, abondamment illustrée, traite de l’histoire du cirque et de son actualité en France et dans l’univers.

Rigoureusement indépendant, le Club du Cirque n’a d’autres ressources que les cotisations de ses membres.